Générateurs d'ultrasons

L’utilisation des ultrasons en kinésithérapie apporte les bienfaits habituels de la thermothérapie (effet antalgique, décontracturant, réduction de la rigidité des capsules articulaires, vasodilatation, assouplissement des structures aponévrotiques) et permet ainsi de traiter les pathologies musculaires ou tendineuses.

Quels critères de choix ?
• La fréquence : 3 Mhz pour les traitements de surface, 1 Mhz pour les traitements en profondeur. Plus la fréquence est faible, plus la longueur d'ondes est longue, plus la pénétration des ultrasons est profonde
• La puissance : mesure d’intensité en watts/cm² sur la tête de l’appareil à ultrasons. Les puissances élevées augmentent les résultats et permettent de réduire les temps de traitement.
Les indicateurs de contacts : sonores et/ou visuels, ils permettent de prévenir le kiné d’un contact insuffisant entre la tête de l’appareil à ultrasons et la peau du patient.
• Mode Pulsé ou continu : disponible sur la plupart des appareils modernes, il est nécessaire de s’assurer qu’un générateur à ultrasons dispose d’un mode pulsé pour plus d’efficacité dans les soins. Par exemple, en mode pulsé 20%, l'ultrason est émis pendant 2 msec et est hors tension pendant 8 msec au cours de la période de traitement.
• Calibrage automatique : permet de calibrer automatiquement la tête ultrasons lorsque celle ci a été changée.

18 Article(s)

Page :
  1. 1
  2. 2
par page

18 Article(s)

Page :
  1. 1
  2. 2
par page