Lexique Kinésithérapie - Kinessonne

ABCDE / K / M / P / R / T / U

 

A

Activité physique

L’activité physique se définit par la réalisation des mouvements produit par les muscles squelettiques. L’activité physique regroupe les exercices physiques de la vie quotidienne tels que les courses, le jardinage, le ménage, les déplacements, monter et descendre les marches d’un escalier, bricoler…) et la pratique sportive. L’organisation mondiale de la santé recommande une activité physique quotidienne de 30 minutes pour les adultes et 1 heure pour les enfants et adolescents.


Les bienfaits de l’activité physique sont nombreux :

- Prévention des maladies cardio-vasculaires
- Réduction du risque d’obésité
- Amélioration du système immunitaire
- Prévention de certains cancers (côlon, sein, prostate)
- Amélioration de l’état des os

L’OMS considère l’inactivité physique comme le 4ème facteur de risque de mortalité au niveau mondial, représentant 6% des décès.

L’activité physique peut-être légère, modérée ou élevée :

L’activité physique légère est caractérisée par une respiration normale sans essoufflement et des battements du cœur non accélérés : vaisselle, marche lente, billard, repassage…
L’activité physique modérée se caractérise par une respiration et des battements du cœur légèrement accélérée : marche rapide, aspirateur, jardinage…
L’activité physique élevée, la respiration et l’essoufflement sont élevés et le cœur bat vite : jogging, vélo, natation, corde à sauter… 

L’activité physique peut être pratiquée par tout le monde, quel que soit l’âge ou le sexe. Cependant, il est recommandé d’adopter certains gestes pendant l’effort mais surtout, de surveiller son cœur. Pendant un effort, si une douleur dans la poitrine ou un essoufflement anormal surviennent, il est primordial de le signaler à son médecin. Il est conseillé de s’hydrater pendant l’effort, toutes les 30 minutes d’exercice, de ne pas fumer 1 heure avant et 2 heures après, d’éviter l’activité physique en cas de fièvre. 

Depuis le 30 décembre 2016 le médecin traitant peut prescrire une activité physique aux patients atteints d’une affectation longue durée. Plusieurs types de professionnels peuvent accorder une activité sportive à des patients en ALD, à savoir des coachs APA (Activité Physique Adaptée), les professionnels paramédicaux (masso-kinésithérapeutes, ergothérapeutes, psychomotriciens). L’objectif est de prévenir l’apparition ou l’aggravation de maladies, d’augmenter l’autonomie et la qualité de vie des patients.

Kinessonne a sélectionné toute une gamme de produits de qualité pour pratiquer une activité physique accompagnée d’un professionnel :

Haltères : Haltères PVC courts ; Coffret altères 2x5kgs Care ; Gymball 75cm Care

Bandes d’exercice : Bandes d'exercice latex - Lot de 5 bandes 2,50 m MSD ; Rubberfit 4 bandes Sveltus ; Bande d'exercices Elastiband Sveltus ; Thera Band - Bandes d'exercice

Pilates : Pilates Reformer Curve ; Pilates Wall Adapter System ; Pilates A-S Adapter System Tower

Musculation : Verticaliseur Michelangelo Bariatrique GNRQ Ferrox ; Kineo Leg Pro 3.0 Globus ; Kineo Multistation 3.0 Globus ; Slam Ball Sveltus ; Montage velo-tapis CARE

Articulations 

Une articulation est une zone de jonction entre deux extrémités osseuses. L’extrémité de ces deux os est cartilagineuse et baigne dans le liquide synovial. Ce liquide permet la lubrification des articulations. Le liquide synovial nourrit et régénère le cartilage afin de réduire l’usure des articulations lors de frictions.

Il existe 3 types d’articulations :

- Les articulations fibreuses : les os de l’articulation sont unis par du tissu fibreux. Ces articulations ne présentent aucune possibilité de mouvements.

- Les articulations cartilagineuses : ces articulations sont composées de cartilage hyalin ou de fibrocartilage. Ce type d’articulation est peu mobile.

- Les articulations synoviales : ces articulations sont maintenues par des ligaments et se caractérisent par une grande mobilité.

Avec le temps ou avec la régularité d’un mouvement, les articulations peuvent devenir douloureuses. On parle alors d’arthralgie. L’arthralgie peut être causée par plusieurs pathologies :

L’arthrose : appelée également arthropathie chronique dégénérative, cette maladie touche les articulations. Elle se caractérise par une dégénérescence du cartilage des articulations sans infection ni inflammation particulière. Cette maladie des articulations peut toucher le genou, la hanche, la colonne vertébrale, le cou, les doigts ou la cheville. Les symptômes principaux sont la douleur et la difficulté à effectuer des mouvements articulaires. A ce jour, il n’existe qu’un traitement qui permet de soulager la douleur (antalgiques ou anti inflammatoires)

L’entorse : il s’agit d’une déchirure d’un ou de plusieurs ligaments d’une articulation. L’entorse arrive le plus souvent à la cheville, mais peut arriver également à d’autres articulations, comme les genoux, les coudes ou encore les poignets. Les principaux symptômes sont une douleur vive à l’articulation, une difficulté à effectuer des mouvements articulaires, un œdème et parfois un hématome. Pour éviter que ce dernier se forme, on peut avoir recours à la cryothérapie. L’application locale d’un anti-inflammatoire peut être également appliquée pour éviter l’apparition d’un hématome. L’articulation peut être immobilisée par une attelle ou un bandage, et dans les cas les plus graves, la pose d’un plâtre est recommandée.

Périarthrite : elle correspond à une inflammation des tissus au niveau d’une articulation. Elle peut survenir au niveau des articulations telles que l’épaule, la hanche, le genou, le coude ou encore la main. Les principaux symptômes sont des douleurs inflammatoires localisées ou irradiantes. Pour traiter la périarthrite, l’immobilisation de l’articulation et le repos sont primordiales. Un traitement anti-inflammatoire peut être prescrit pour soulager la douleur. Afin de retrouver la mobilité de l’articulation, la rééducation avec un kinésithérapeute est proposée. Les techniques utilisées par le kinésithérapeute sont la cryothérapie, l'hydrothérapie ou encore l'électrothérapie. Enfin une chirurgie peut être envisagée dans les formes les plus graves.

Arthrite : il s’agit d’une inflammation aiguë ou chronique des articulations. Elle touche les poignets, les genoux ou encore les vertèbres. L’origine de l’arthrite peut être rhumatismale. Les symptômes sont une douleur et raideur dans un ou des articulations, une raideur dans les articulations et une diminution de l’amplitude des mouvements.


Au plus près de ses clients, Kinessonne sélectionne toujours le meilleur matériel qui répond à leurs besoins. Retrouvez tout le matériel nécessaire pour traiter vos patients :

Thermothérapie et cryothérapie : techniques de soin qui visent à soulager la douleur au moyen de la chaleur ou du froid. La gamme de produits destinés à la thermothérapie comprend des lampes infrarouges Beurer, ampoules LID, des coussins chauffants, compresses d’argile, compresses chaudes. La gamme cryothérapie englobe les compresses de froid, compresses de gel, appareils à air pulsé

Matériel de rééducation : que ce soit pour la rééducation des membres supérieurs, inférieurs, respiratoire ou la rééducation aquatique, toute une gamme de produits a été sélectionnée comme la table d’inversion, les barres parallèles, pouliethérapie, espaliers…mais aussi des accessoires tels que les balles et œufs à malaxer, les haltères, les ballons kiné, les nattes, les tapis de sol, les trampolines… Pour la rééducation des membres inférieurs, retrouvez nos tapis de marche, pédaliers, rameurs, steppers, plateaux de Freeman… Mais aussi des équipements de mesure goniomètres et dynamomètres.

Planche anatomique de l’articulation du genou

Pansements articulation coluxia : support en non tissé extensible microporeux couleur chair

 


B

Bronchiolite

La bronchiolite est une maladie respiratoire qui touche principalement les nourrissons avec un pic entre 2 et 8 mois. La bronchiolite est d’origine virale mais peut être bactérienne ou encore parasitaire. Cette maladie respiratoire touche les voies respiratoires inférieures basses, appelées les bronchioles. Les symptômes commencent généralement avec un rhume, puis une toux sèche va s’installer progressivement, accompagnée d’une gêne respiratoire, qui va entraîner chez le nourrisson une diminution de l’appétit. L’enfant peut également développer de la fièvre. Le plus souvent, la bronchiolite est bénigne et les symptômes disparaissent en quelques jours. Cependant, il existe (plus rarement) des cas plus graves qui nécessitent une hospitalisation.

Pour soulager votre bébé, il est recommandé d’adopter certains gestes :

- Désencombrer son nez avec du sérum physiologique
- Le faire boire régulièrement
- Fractionner ses repas
- Aérer sa chambre et maintenir une température à 19°C
- Ne pas l’exposer au tabagisme passif
- Coucher votre enfant sur le dos

Pour poser son diagnostic, le médecin va examiner l’enfant et procéder à une auscultation pulmonaire. La radiographie pulmonaire permet de poser un diagnostic, mais elle n’est pas utile lorsque l’enfant ne montre pas de signes de complication. Pour traiter la bronchiolite, le médecin va prescrire un traitement du catarrhe ORL initial : lavage de nez, aspiration des sécrétions nasales, désinfection rhino-pharyngée, humidification de l'air de la chambre.

Dans certains cas particuliers, le traitement sera différent :

> En cas d’asthme, le médecin peut prescrire des corticoïdes
> Si le médecin suspecte une surinfection, il prescrira un antibiotique et des séances d’aérosols
> Bien qu’elle ne soit pas recommandée par la Haute Autorité de Santé, la kiné respiratoire peut être pratiqué en cas d’encombrement important
> En cas de complications, le bébé est hospitalisé. En cas d’hospitalisation, le traitement comporte une antibiothérapie, des aérosols d’oxygène, de la Ventoline, et des corticoïdes inhalés, humidification de l’air, nutrition entérale…

Idéal dans le traitement de la bronchiolite du nourrisson, le capteur néonatal velcro pour oxymètre PC-60E Proact Medical permet une mesure précise et fiable du pouls et du pourcentage de SpO². Il peut s’utiliser en rééducation respiratoires pour les nourrissons et les enfants.


 

C

Coronavirus

A la une de tous les journaux, le coronavirus nCov 2019 est le centre de toutes les préoccupations dans le domaine médical.

Qu’est-ce que le coronavirus nCov 2019 ? Quels sont les symptômes ? Et comment s’en protéger ?

- Le coronavirus nCov 2019 est un virus à AR N (l'acide ribonucléique) responsable d’infections respiratoires et digestives qui touche aussi bien l’homme que l’animal. Il existe 7 formes différentes de coronavirus. 4 qui sont les moins graves : 229E, NL63, OC43, HKU1 et 3 plus dangereuses : SRAS-CoV, Mers-CoV et le 2019-nCoV identifié en Chine en 2019.

- Les symptômes du coronavirus nCov 2019 apparaissent moins de 24h après l’infection : mal de tête, gorge irritée, toux, fièvre, sentiment général de malaise. Dans les cas les plus graves, le virus peut provoquer des maladies respiratoires inférieures comme la pneumonie ou la bronchite.

- A ce jour, il n’existe aucun traitement pour soigner le coronavirus nCov 2019. Cependant, il est possible de réduire le risque d’infection en adoptant des gestes simples et en appliquant des mesures de protection simples. Pour limiter la propagation de l’infection du coronavirus, il est important de :

> se laver régulièrement les mains avec de l’eau et du savon ou alors avec des solutions hydro-alcooliques tels que le Sanisnap Pro 500 Ml. Cette solution désinfectante s’utilise de manière quotidienne ou lors d’épidémies ou virus. Non irritant, sans odeur et sans alcool cette solution désinfectante laisse sur vos mains un film protecteur antibactérien qui assure jusqu’à 8 heures de protection. Ou alors avec des gels hydro-alcooliques Aniosgel 85, Aniosgel 85 NPC, qui permettent de se désinfecter les mains rapidement sans eau.

> éviter les contacts avec les personnes malades

> ne pas se touche les yeux, le nez ou la bouche si les mains ne sont pas lavées

> porter un masque : se couvrir la bouche et le nez en cas de toux et d'éternuements, permet de prévenir la propagation de l'infection. Le masque FFP2, masque de protection respiratoire est le masque le plus adapté à cette situation. Cependant, le masque chirurgical permet de protéger son entourage et peut également s’avérer utile à condition de ne pas glisser sa main sous son masque pour se gratter le visage par exemple.

 


  


D

Déconfinement


Suite à la pandémie du Covid-19, la majorité des pays du monde entier ont décidé d’imposer à leur population un confinement afin d’éviter la propagation du virus. Le déconfinement correspond à la fin de cette période de confinement. Le déconfinement est accompagné de mesures sanitaires telles que le port du masque, la distanciation sociale, le nettoyage des mains avec un gel hydro alcoolique ou avec de l’eau et du savon. Les kinésithérapeutes sont très exposés au risque de contamination en raison de la proximité exigée avec leurs patients. Des mesures sanitaires drastiques sont imposées dans le cabinet médical afin de protéger le patient et le praticien. Le kinésithérapeute a adapté son matériel médical pour pouvoir travailler en toute sécurité. Kinessonne a sélectionné toute une gamme de matériel de protection adaptée à la situation de crise sanitaire. Que ce soit pour l’hygiène des mains, la désinfection des surfaces, des vêtements de protection, des masques de protection, Kinessonne propose du matériel indispensable pour pratiquer en toute sérénité :

- La peau et les muqueuses sont le support d'une grande partie des actes de kinésithérapie et de masso-kinésithérapie. L’hygiène des mains est donc primordiale. Découvrez tous nos produits : Savon Phago'derm Pure 500 ml avec pompe mousse ; Phago'RUB Gel SPS ; Gel hydroalcoolique Diabelle mains 100ml ; Gel hydroalcoolique Clean&Safe – 100ml ; Alkafresh Gel d’Alkapharm ; Gel hydroalcoolique Aniosgel 85 Anios ; Aniosgel 85 NPC phosphorescent Anios ; Topmain savon liquide - Parfum Pêche 500ml ; Crème protectrice pour les mains Anios...

- La désinfection du matériel et des surfaces permet d’éliminer tous les micro-organismes pathogènes présents sur votre matériel médical. La sécurité et l’hygiène des patients font parties des exigences médicales. Les médecins doivent répondre à des normes d’hygiènes strictes pour assurer une qualité des soins : lingettes désinfectantes sans alcool Vpex solutions ; Induspray WR52 Anios ; Gel WC Harpic Power Plus - Parfum frais intense ; Glassex vitre professionnel St Marc ; Nettoyant désinfectant Phago'Spray DM 750ml Phagogène ; Wip'Anios Excel Travel - 25 Lingettes portables, nettoyantes et désinfectantes Anios...


-La stérilisation : Sachets de stérilisation Steriltop Hartmann ; Gaines de stérilisation Sterilsop SX Hartmann ; Boite de stérilisation inox ; Bacs de trempage Anios ; Bac à ultrasons 0,8 L BPAC ; Eau déminéralisée...

-La protection : Pyjama Profil Tunique Bleu LCH ; Blouse manches longues SNV ; Charlotte Non-Tissée - Boîte de 100 LCH ; Blouse protection à usage unique - sachet de 10 Raffin ; Sachet de 100 surchaussures en non-tissé ; Masque chirurgie à élastiques Aerokyn PLM01/boîte de 50 ; Surchaussures antidérapantes LCH ; Visière de protection LCH ; MASQUE FFP2 -BTE 25- Certifié CE LCH ; Masque chirurgical Certifié CE LCH ; Gants vinyle poudrés SENSYNIL ; Gants nitrile non poudrés SENSITEX EVOLUTION FREE...

-Le drap d’examen est un consommable médical utilisé quotidiennement par les médecins quelle que soit leur spécialité. Utilisé pour protéger la table d’examen, le drap d’examen permet d’apporter du confort au patient. Il assure l’hygiène dans le cabinet et réduit le risque de contamination entre chaque patient : Drap d’examen plastifié bleu LCH ; Drap d'examen gauffré Med’Roll - 9 rouleaux 36 g/m² ; Drap d’examen bleu plastifié Hartmann ; Drap d'examen médical - 150 formats L50 cm - colis de 12 rouleaux...

-Matériel de diagnostic pour un diagnostic rapide des signes d'infection ou le suivi des patients : Oxymètre de pouls CMS-50D ; Thermomètre frontal IR sans contact - Piles incluses ; Nebuliseur Mesh ; Test sérologique coronavirus ; ThermoFlash LX261 Pro Evolution...

Suite au déconfinement, les kinésithérapeutes ont adopté des mesures sanitaires et mis en œuvre un protocole sanitaire afin de reprendre leur activité en limitant le risque de contamination :

> Désinfection des mains dès l’entrée du cabinet pour les patients
> Retrait des magazines dans la salle d’attente
> Chaises à plus d’un mètre l’une de l’autre
> Masque obligatoire
> Désinfection du matériel entre chaque patient

 


 


E

Électrostimulation

L’électrostimulation - également appelée électrothérapie – est une technique principalement utilisée par les masseurs-kinésithérapeutes pour soulager des douleurs.

L’électrostimulation consiste à stimuler les fibres nerveuses au moyen d’impulsions électriques. Lorsqu’un effort est fourni, le cerveau envoie un message aux muscles afin qu’ils se contractent. L’appareil d’électrothérapie  « remplace » le système nerveux, et déclenche la contraction des muscles en envoyant de minuscules impulsions générées par des électrodes placées sur les parties du corps à travailler.

Pour permettre cette contraction musculaire, l’appareil d’électrostimulation va produire deux types de courant pour provoquer cette contraction musculaire :

- Le courant excito-moteur : pour le renforcement musculaire, il va principalement jouer sur la contraction du muscle.
- Le courant TENS : Neurostimulation électrique transcutanée, qui vise à soulager la douleur en agissant sur les récepteurs sensoriels de la douleur appelés aussi récepteurs nociceptifs.

 

La technique de l’électrostimulation est utilisée par les kinésithérapeutes pour multiples raisons :

> Traiter les douleurs aiguës ou chroniques, telles que les syndromes canalaires (syndrome du canal carpien) ; les syndromes radiculaires (sciatique) ; troubles musculo-squelettiques (lombalgie, cervicalgie, epicondylite…) ; l’arthrose ou encore les règles >  L’électrostimulation provoque la libération d’endorphines responsables d’un effet antalgique.

> Améliorer la circulation sanguine : les problèmes de circulation sanguine peuvent être causés par des pathologies telles que le diabète, l’obésité, les caillots sanguins, les varices, la malnutrition > L’électrostimulation a un impact sur les veines et les vaisseaux sanguins, cette stimulation va faciliter l’écoulement du sang.


> Muscler le périnée : suite à un accouchement les muscles de la femme sont fragilisés et elle peut être confrontée à différents types de problèmes tel que les fuites urinaires, l’incontinence, la descente d’organes > Une sonde vaginale introduite dans le vagin va envoyer un courant de faible intensité pour stimuler les muscles du périnée qui vont se contracter.

> Aider à la récupération musculaire : l’électrostimulation est souvent utilisée suite à des séances de sport lourdes pour aider à la récupération musculaire et optimiser les phases de récupération > L’électrostimulation va permettre un meilleur relâchement, un bon retour veineux et une amélioration de l’irrigation artérielle ce qui va accélérer le processus de régénération musculaire.

 

L’appareil d’électrostimulation se présente sous la forme d’un petit boîtier portatif qui va être relié au patient par des électrodes. Certains appareils disposent de deux canaux qui sont indépendants et qui vont permettre de traiter en même temps deux zones douloureuses.

Les électrodes sont généralement autocollantes et doivent être appliquées directement sur une peau nettoyée et sèche. Selon la zone à traiter, la surface de l’électrode est différente.

Kinessone propose un grand nombre de produits destinés à l’électrothérapie et pensés pour toutes les spécialisations :

- Consommables électrostimulation : électrodes Platix, câbles, sangle en tissu pour fixation des électrodes, électrodes autocollantes…
- Electrostimulation pour le sport : appareil de pressothérapie, appareil de radiofréquence, électrostimulateurs de sport, électrostimulateur de fitness…
- Electrostimulation rééducation : électrostimulateur combinés et biofeedback, électrostimulateur 2 voies, électrostimulateur 4 voies, magnétothérapie,
- Electrostimulation uro-gynécologie : sonde vaginale, lubrifiant, sonde anale, gel stérile, échographe portable, protecteur de sonde lombaire…
- Electrostimulation antidouleur : électrostimulateur 2 voies, micro courants…
- Ondes de chocs : générateur d’ondes de chocs 
- Ultrasons : générateur d’ultrasons…

 

Élongation

Une élongation est une blessure musculaire qui se caractérise par un étirement anormal de la fibre musculaire. Lorsque l’on a une élongation, il arrive que plusieurs petites fibres se déchirent. En revanche, lorsqu’un groupe plus important de fibres musculaires se déchirent, on ne parle plus d’élongation mais de déchirure musculaire ou de claquage. L’étirement anormal de la fibre musculaire entraîne une réaction inflammatoire sans épanchement sanguin mais ne provoque pas d'hématomes ni de lésions tissulaires importantes.

L’élongation survient lorsque les muscles sont trop sollicités et qu’ils dépassent les limites de leur élasticité. Elle se produit lors d’un effort physique, au début, pendant ou à la fin de l’exercice. Des mouvements brusques, un manque d’échauffement, un effort prolongé ou une grosse fatigue peuvent être à l’origine d’une élongation. L’élongation concerne tous les muscles (les bras, les ischio-jambiers, les biceps, l'épaule, les triceps…) mais c’est généralement le muscle de la jambe (le mollet ou la cuisse) qui est le plus touché car il est plus sollicité lors d’un effort physique.

Le principal symptôme d’une élongation est une vive douleur musculaire. Elle se manifeste au cours de l’effort ou juste après, à l’étirement et à la palpation. Elle peut s’accompagner d’une raideur et d’une incapacité fonctionnelle. En cas d’élongation, le muscle ne gonfle pas, mais il est dur et sensible au toucher. La douleur disparaît généralement au repos mais est réactivée si le muscle est à nouveau sollicité ou si l’on appuie sur l’endroit sensible. Afin de confirmer le diagnostic et de s’assurer qu’il n’y a pas d’hématome intramusculaire, le praticien effectuera une échographie.

Pour traiter une élongation musculaire si cela arrive sur le moment, il est vivement conseillé d’arrêter l’activité physique et d’appliquer du froid, de la glace, le plus tôt possible sur la zone atteinte pendant 30 minutes. La prise d’un antalgique est possible pour atténuer la douleur. Il est recommandé de vous rendre chez votre médecin, car plusieurs possibilités existent pour soigner une élongation :

- Appliquer de la glace 30 minutes le matin et le soir pendant trois jours. Vous pouvez aussi utiliser des sprays réfrigérants ou encore utiliser la contention par bandes élastiques.
- Le traitement par le froid ou cryothérapie consiste refroidir et comprimer le muscle pendant plusieurs jours. Le kinésithérapeute peut avoir recours à cette méthode ou au drainage lymphatique pour soigner une élongation.
- L'électrostimulation antalgique et les exercices d'étirement et de renforcement musculaire.
- Se reposer pendant une durée d’au moins 10 à 15 jours. Il est conseillé de dormir avec les jambes un peu surélevées à l’aide d’un coussin.
- Un médecin pourra prescrire des anti-inflammatoires locaux ou encore des antalgiques ou des myorelaxants.

Il est important lors de la reprise de l’activité d’y aller en douceur et progressivement afin d’éviter une élongation. Il est conseillé de bien s’échauffer et de s’hydrater régulièrement pendant l’effort. Il est primordial d’utiliser un matériel de sport adapté et de ne pas pratiquer d’activité de sport en cas de grosse fatigue, afin de protéger ses muscles.

Kinessonne évolue aux côtés de ses clients et a sélectionné toute une gamme de produits conçus pour traiter une élongation. Compresse de froid, bombe, spray et attelle de froid sont entre autres proposés pour soulager les douleurs musculaires et les autres traumatismes. Découvrez notre gamme de cryothérapie :

> Compression glacée : Attelles Hyperice ; POWERPLAY - Appareil portable de thérapie par le froid et la compression…

> Air pulsé : Cryothérapie à air pulsé Easy Air Force ; Accessoires CryoPress ; Appareil de cryothérapie CRYO 6 Zimmer ; Bras articulé de Cryothérapie CRYO 6…

> Gazeuse : Easy Cryoslim GNRQ ; Cryo Cool Med Biosthetic ; Applicateur 300 mm pour Cryo Cool Med…

> Compresses de froid : Vessie à glace PIC ; Compresses Colpac ; Attelles Hyperice ; Compresse Roll On Torex ; Coussin Chaud Froid 4 en 1 Epione; Coussins Chaud/Froid Lombaires 20x40 Epione ; Coussin Chaud/Froid Cervicales 20x40 Epione…

> Froid instantané : Pochette de froid instantané Dispotech ; Bombe de froid Ice Spray 400 ml Dispotech ; Aerosol Arnicryo-K Medicafarm ; Lotion Cryo-K Menthol & Camphre effet glacial 1l Medicafarm ; Réservoir azote liquide externe 230 L ; Cabine de cryothérapie corps entier ; Tensocold BSN Medical ; Kinecure Cryo Spray…

 



K

 Kinésithérapie

La kinésithérapie est une discipline paramédicale qui utilise le mouvement pour renforcer, maintenir et rétablir les capacités fonctionnelles.

On distingue deux types de mouvements : les mouvements passifs et les mouvements actifs.

Les mouvements passifs

Le kinésithérapeute effectue le mouvement et le patient reste passif. Les mouvements passifs comprennent plusieurs choses :

Les massages : technique qui consiste à solliciter les tissus (muscles, tendons, tissus sous-cutanés) du patient grâce à différentes techniques manuelles. Parmi ces techniques de massage en kinésithérapie, on retrouve la technique de l’effleurage, de la pression glissée profonde, du pétrissage, de la percussion, de la friction et de la vibration. Ces massages thérapeutiques ont pour objectif commun de soulager les douleurs et d’améliorer le bien-être du patient.

Les étirements musculaires :
ils permettent d’assouplir et d’allonger la fibre musculaire ; de développer l’amplitude de l’articulation ; d’échauffer le muscle afin de prévenir les déchirures musculaires et les claquages ; d’activer la circulation sanguine et d’éliminer les toxines comme l’acide lactique.

La mobilisation passive :
il s’agit là des mouvements effectués par le kinésithérapeute sur un patient « passif » et relâché.

La mobilisation auto-passive :
c’est une mobilisationréalisée par le patient lui-même de façon manuelle ou à l’aide d’accessoires tels que les circuits filins, les poulies.

Les tractions :
les tractions consistent à exercer des forces dans le sens opposé afin d’étirer la colonne vertébrale lombaire.

Les postures :
le kinésithérapeute va examiner la posture du patient. La façon de se tenir est un bon indicateur des tensions musculaires.

Toutes ces techniques sont appliquées afin de lutter contre les disfonctionnements des systèmes ostéo-articulaires, musculaires, cardio-vasculaires et respiratoires.

 

Les mouvements actifs

Le patient va avoir un vrai rôle à jouer dans le processus de sa guérison. Véritable acteur de son rétablissement, le patient est amené à réaliser toutes sortes d’exercices, qui sont contrôlés et dirigés par le kinésithérapeute.

L’objectif de la kinésithérapie active est multiple. Elle permet :

- D’améliorer le tonus, la force et la résistance à l’effort
- Améliorer la circulation sanguine
- Prévenir et ralentir la survenue des raideurs articulaires et de l’ostéoporose d’inaction.

La kinésithérapie active permet une récupération musculaire et un gain d’amplitude articulaires.

 

La kinésithérapie comprend plusieurs spécialités :

> La kinésithérapie du sport : elle va s’intéresser aux pathologies sportives musculaires, tendineuses et articulaires.
> La rééducation périnéale : qui consiste à favoriser le tonus musculaire de la région périnéale et pelvienne. Elle va également aider la femme à prendre conscience du rôle que joue le périnée dans son anatomie.
> La rééducation respiratoire : elle porte sur l’ensemble des techniques de rééducation permettant une amélioration de la respiration du patient.
> La rééducation cardio-vasculaire : elle s’effectue suite à un problème de santé cardiaque. Afin d’éviter tout risque de récidive, le kinésithérapeute propose des exercices de gymnastique et respiratoires.
> Rééducation vestibulaire : le kiné va utiliser l’interaction entre l’organe de l’équilibre appelé labyrinthe et l’œil. La kinésithérapie vestibulaire est destinée aux personnes souffrant de vertiges, mal de transports, déséquilibre…
> Rééducation maxillo-faciale : elle traite les dysfonctions de la déglutition, de la mâchoire, de la face et de la tête.
> Rééducation pédiatrique : prend en charge les maladies avec des handicaps locomoteurs neurologiques et respiratoires de l’enfant mais aussi les déformations de la colonne vertébrales, la cage thoracique.
> Rééducation gérontologique : elle concerne les personnes âgées qui présentent un risque de chute. L’objectif va être d’améliorer leur équilibre, la perception de leur corps et de leurs mouvements.

La kinésithérapie est une discipline pratiquée par le kinésithérapeute.





M

Matériel de kinésithérapie 

La kinésithérapie est  un métier très manuel. Pour le travail de rééducation du patient, le kinésithérapeute va effectuer des massages, mais il va aussi lui faire pratiquer des exercices ou des mouvements à l’aide d’appareils ou de poids… Le kinésithérapeute utilise aussi l’eau, la chaleur, l’ionisation ou les ultrasons pour soigner son patient. 

Kinessone a développé toute une gamme de matériel médical de kinésithérapie adaptée à toutes les techniques utilisées par le praticien dans le processus de guérison de son patient.

Spécialiste du matériel de gynécologie depuis plusieurs années, Kinessone s’efforce de répondre aux exigences de cette discipline en proposant du matériel varié et de qualité.

Kinessone a choisi et sélectionné pour les kinésithérapeutes du matériel de kinésithérapie conçu et pensé pour toutes les spécialisations :

- Mobilier de kinésithérapie : choisir du matériel de qualité afin d’apporter le maximum de confort au patient et au praticien est indispensable. La priorité pour tout praticien est de bien équiper son cabinet médical. La table de massage est l’élément central du cabinet médical. Kinessone propose des tables de massages électriques de 2 à 6 plans, des tables de massage manuelles, des tables d’ostéopathie… Mais aussi du petit mobilier de kinésithérapie avec des marchepieds, tabourets et sièges de laboratoire, coussins de kinésithérapie…

 

Electrostimulation : appelée également électrothérapie, elle est utilisée par les kinésithérapeutes ou physiothérapeutes pour la rééducation des traumatismes du système nerveux, pour soulager les douleurs mais aussi pour la préparation physique. L’électrostimulation consiste à stimuler les fibres nerveuses au moyen d’impulsions électriques transmises par les électrodes.  Kinessone propose un grand nombre de produits destinés à l’électrothérapie tels que des éléctrostimulateurs combinés et biofeeedback,  des électrodes autocollantes, des appareils de magnétothérapie, des câbles, des adaptateurs, des sondes vaginales et anales pour l’électrostimulation uro-gynécologique, des générateurs ondes de choc…

 

Thermothérapie et cryothérapie : techniques de soin qui visent à soulager la douleur au moyen de la chaleur ou du froid. La gamme de produits destinés à la thermothérapie comprend des lampes infrarouges Beurer, ampoules LID, des coussins chauffants, compresses d’argile, compresses chaudes. La gamme cryothérapie englobe les compresses de froid, compresses de gel, appareils à air pulsé…

 

Matériel de rééducation : que ce soit pour la rééducation des membres supérieurs, inférieurs, respiratoire ou la rééducation aquatique, toute une gamme de produits a été sélectionnée comme la table d’inversion, les barres parallèles, pouliethérapie, espaliers…mais aussi des accessoires tels que les balles et œufs à malaxer, les haltères, les ballons kiné, les nattes, les tapis de sol, les trampolines… Pour la rééducation des membres inférieurs, retrouvez nos tapis de marche, pédaliers, rameurs, steppers, plateaux de Freeman… Mais aussi des équipements de mesure goniomètres et dynamomètres.

 

Massage Fitness et esthétique : crèmes, baumes, lait et huiles de massage, appareils de massage. En ce qui concerne, l’esthétique les produits utilisés sont les bandes de stimulation, matériel pour la pressothérapie, la luminothérapie…

 

Equipement du cabinet kiné : enfin, le kinésithérapeute va avoir besoin de toutes sortes de consommables tels que des blouses médicales, des gants médicaux, des masques de protection, des sparadraps et coton, désinfectants et pansements, planches anatomiques… mais aussi du matériel de diagnostic tels que l’impédancemètre, le stéthoscope, le tensiomètre, l’oxymètre de pouls… Afin de garantir un cabinet médical sécurisé, le praticien devra s’équiper d’une sécurité incendie, d’un défibrillateur, d’un bon éclairage…

 

Massage thérapeutique

Le massage thérapeutique est pratiqué pour soulager les douleurs et soigner les maladies qui affectent l’organisme. Réalisée sur prescription médicale par un kinésithérapeute ou un physiothérapeute, le massage thérapeutique a pour but de favoriser la circulation sanguine et lymphatique, mais aussi de réduire l’inflammation des tissus qui se situent autour des articulations. Le massage thérapeutique permet de détendre les muscles et de réduire le gonflement dans certaines zones du corps.
La technique de massage thérapeutique consiste à solliciter les tissus (muscles, tendons, tissus sous-cutanés) du patient grâce à différentes techniques manuelles. Parmi ces techniques de massage en kinésithérapie, on retrouve :

La technique de l’effleurage : elle consiste en un mouvement circulaire doux effectué avec les paumes de la main. Ce type de massage permet au corps de retrouver son calme.

La technique de la pression glissée profonde : elle consiste à déplacer les mains en comprimant les parties molles sous-jacentes.

La technique du pétrissage
 
: idéale pour la stimulation des flux sanguins et lymphatiques, le pétrissage se réalise avec le talon ou la paume des deux mains. Ce massage en profondeur est destiné à mobiliser les masses musculaires en saisissant un large pli de tissu que le praticien va malaxer.

La technique de la percussion 
: il s’agit d’une gamme de mouvements rythmiques rapides, effectués en alternance par les deux mains, de façon répétée. Cette technique va permettre de stimuler la peau et les tissus légers, tout en augmentant le flux sanguin dans la zone travaillée.

La technique de la friction
 
: il permet de dénouer les nœuds et de soulager certaines douleurs musculaires. Le kinésithérapeute ou le physiothérapeute va effectuer une pression ferme en se servant des pointes de ses pouces. Ce massage en profondeur offre une véritable action au niveau des muscles. Cela permet d’optimiser les flux sanguins et lymphatiques.

La technique de la vibration
 
: cette technique peut s’effectuer avec les mains ou à l’aide de petits appareils de massage. Elle permet de revitaliser et à stimuler les systèmes nerveux et circulatoires.

Ces massages thérapeutiques ont pour objectif commun de soulager les douleurs et d’améliorer le bien-être du patient.
Les massages thérapeutiques permettent de soulager et de traiter différentes pathologies :
Dans le domaine de la rhumatologie, il permet de traiter la douleur que ce soit pour un lumbago, un torticolis, une tendinite ou encore de l’arthrose.

Pour traiter le lymphœdème, le massage thérapeutique permet un drainage lymphatique

Dans le domaine de la traumatologie, il permet de traiter une entorse, une tendinite ou encore une fracture. Le massage thérapeutique permet la nutrition des tissus et des organes.

Le massage thérapeutique permet d’assouplir une cicatrice

Il aide à la prévention des escarres, pour les personnes alitées

Dans le domaine de la neurologie, il réduit les contractures provoquées par des pathologies telles que Parkinson, l’hémiplégie, la paraplégie.

Le massage thérapeutique traite plusieurs maladies, mais il existe également des massages anticellulite, massage sportif, massage pour les femmes enceintes, massage de relaxation…
Le kinésithérapeute va pratiquer le massage thérapeutique à l’aide de produits massants tels que l’huile, le talc, la crème, ou gel de massage.
Kinessonne propose toutes sortes de produits de massage :

Crème de massage : à l’Arnica d’Edicafarm, crème de massage Harpagophytum d’Edicafarm, Sedadol crème réfrigérante, gel apaisant Trigidol des laboratoires Phytomerdica…
Huile de massage : huile de massage relaxante aux agrumes, huile sèche chauffante des laboratoires Phytomerdica, huile sèche camphrée, huile de massage neutre de Medicafarm, huile de massage à l’arnica…
Lait de massage : lait décontractant Relaxeol des laboratoires Phytomerdica, lait rafraichissant Fitoleol …
Baume de massage : argile cryo, baume aux extraits d’arnica d’Etoile médicale, baume chauffant Eona pot, baume Balma-K aux huiles essentielles, baume du tigre, baume Camphré de Kinecure…
Gel de massage : arnicadol, gel de soin rhuma-K Harpagophytum chaleur, gel minceur brûle-graisses Thermo actif, Fisiocreme massage…
Huiles essentielles : spray purifiant bio aux huiles essentielles, huiles essentielles Eona Bio…

Kinessonne a sélectionné pour ses clients le meilleur des produits de massage bio à base de silicium organique des plus grandes marques telles que Green For Health. Naturellement contenu dans l’organisme, le silicium organique diminue chez l’homme avec le vieillissement. La crème de massage au silicium organique, destinée au massage du visage et du corps, a des propriétés actives sur les tissus conjonctifs (traitements quotidiens, massages longs ou courts).
Kinessonne propose également toute une gamme d’appareils de massage tels que : le matelas de massage Shiatsu MCN de Medisana, l’appareil de massage ITM de Medisana, appareil de massage de la nuqye MNT de Medisana, appareil de massage HM 855Anti cellulite AX 855…

 





P

Physiothérapie

La physiothérapie – appelée également masso-kinésithérapie - est une discipline de la santé, qui permet de soigner les dysfonctionnements du corps humain par des moyens naturels. Très utilisée pour les traitements de rééducation musculaire, tendineuse ou articulaire, la physiothérapie est aussi pratiquée dans les cas de maladies neurologiques, respiratoires ou encore circulatoire. La physiothérapie est exercée par un kinésithérapeute ou un physiothérapeute.
Il existe plusieurs techniques pour traiter les différentes pathologies :
Le massage thérapeutique : il a pour but de favoriser la circulation sanguine et lymphatique. Il réduit l’inflammation des tissus qui se situent autour des articulations. Le massage thérapeutique permet de détendre les muscles et de réduire le gonflement dans certaines zones du corps. Ce traitement naturel est souvent utilisé pour soulager les douleurs liées aux blessures sportives.

La thermothérapie : cette technique consiste à appliquer de la chaleur en cas de raideur musculaire. La thermothérapie s’effectue à l’aide de compresses chaudes, la pose d’une bouillotte ou une couverture sur le muscle douloureux, des crèmes, gels, et autres produits chauffants à base de camphre ou de menthol, lampes infrarouges Beurer, ampoules LID, des coussins chauffants, compresses d’argile. Cette méthode permet de soulager les douleurs musculaires.

La cryothérapie :
c’est un traitement par le froid. Elle est utilisée par les kinésithérapeutes pour soulager les douleurs telles que les entorses, claquages musculaires, tendinites mais aussi lorsque le patient présente des pathologies telles que la sclérose en plaque, discopathie, ostéoporose, fibromyalgie… Cette technique permet d’accélérer les systèmes circulatoires et booster les défenses immunitaires. La cryothérapie peut s’effectuer dans une cabine prévu à cet effet mais aussi à l’aide de la glace, des sprays de froid, des compresses de froid, compresses de gel, appareils à air pulsé…

L’hydrothérapie 
: traitement qui utilise l’eau, sous sa forme liquide ou gazeuse, à des températures variables. L’hydrothérapie se décline en trois approches : la balnéothérapie (bain d’eau douce, de mer, de boue) ; le thermalisme (eaux minérales) ; la thalassothérapie (eau de mer). Ces trois techniques permettent de traiter certaines affections et douleurs telles que l’arthrose, arthrite, rhumatismes, insuffisance cardiaque…

Les ultrasons :
consiste à provoquer des vibrations à un endroit bien précis afin d’engendre un effet mécanique ou thermique. Les ultrasons permettent la stimulation de la circulation sanguine et de l’activité cellulaire. Ils sont utilisés pour traiter les lésions tissulaires profondes.

La stimulation électrique :
est utilisée par les kinésithérapeutes ou physiothérapeutes pour la rééducation des traumatismes du système nerveux, pour soulager les douleurs mais aussi pour la préparation physique. L’électrostimulation consiste à stimuler les fibres nerveuses au moyen d’impulsions électriques transmises par les électrodes. Kinessone propose un grand nombre de produits destinés à l’électrothérapie tels que des éléctrostimulateurs combinés et biofeeedback, des électrodes autocollantes, des appareils de magnétothérapie, des câbles, des adaptateurs, des sondes vaginales et anales pour l’électrostimulation uro-gynécologique, des générateurs ondes de choc…

Il existe différents types et spécialités dans le domaine de la physiothérapie :

La physiothérapie gériatrique : elle consiste à réduire les effets du vieillissement. Elle aide les personnes à risque, celles qui sont limitées dans leurs mouvements et dans leurs capacités à accomplir des gestes de la vie courante. Elle traite aussi les fractures, le diabète, le surpoids…

La physiothérapie neurologique : consiste à traiter les patients qui présentent une lésion du système nerveux. Les pathologies qui peuvent être traitées par la physiothérapie sont les accidents vasculaires cérébraux, la sclérose en plaque, la maladie de Parkinson, les lésions à la moelle épinière, les tumeurs du système nerveux central et périphérique.

La physiothérapie pédiatrique :
ce traitement est pratiqué sur les nourrissons ou les enfants présentant un handicap. Elle peut être utilisée pour les troubles musculaires, les blessures orthopédiques, les troubles pulmonaires, les lésions cérébrales.

La physiothérapie sportive :
pratiquée pour la rééducation des sportifs. Elle permet d’améliorer les performances et de prévenir d’éventuelles blessures.

 

Poignet

Le poignet est une articulation située entre la main et l’avant-bras. Le poignet comporte deux articulations :

L’articulation radio-carpienne : cette articulation unit l'extrémité distale du radius et les os de la rangée proximale du carpe.
L'articulation médio-carpienne : articulation qui unit la rangée proximale et la rangée distale du carpe 

Ces deux articulations du poignet permettent à la main de réaliser une bonne préhension.

Le poignet permet plusieurs types de mouvements : flexion/extension, adduction/abduction et circumduction.

Il existe plusieurs pathologies du poignet qui peuvent être d’origine osseuse, musculaire, neurologique, tendineuse ou encore vasculaire. Les maladies du poignet les plus fréquentes sont les suivantes :

> La fracture du poignet : les os de la main sont fragiles et font souvent l’objet de fractures. Il existe deux types de fractures : la fracture du poignet et la fracture du scaphoïde. La fracture du poignet est très fréquente. Lorsque cela arrive au patient, il est impératif de mettre en place une immobilisation afin d’éviter un déplacement. La fracture du scaphoïde, l’os du carpe, peut être fracturé lors d’une chute sur l’avant-bras ou le poignet.

> La maladie de Kienböck : elle est caractérisée par une nécrose d’un des os du carpe (ensemble d'os constituant le squelette du poignet).

> Ostéoporose : elle se manifeste par une diminution de la densité osseuse des altérations de la microarchitecture des os. Ces altérations entraînent une fragilité des os et augmentent le risque de fracture.

> Tendinite du poignet : il s’agit d’une inflammation des tendons du poignet. La cause de la tendinite est la répétition de gestes qui sollicitent les doigts et le poignet.

> Syndrome du canal carpien : il correspond à la compression d’un nerf médian au poignet. Le nerf médian un nerf moteur qui permet la flexion et la pronation de la main.

> L’arthrite : elle se caractérise par une inflammation aiguë ou chronique des articulations. Il existe deux formes principales d’arthrite : l’arthrose qui se forme à l’usure et la polyarthrite rhumatoïde qui est une maladie auto-immune.

Pour prévenir et soigner ces pathologies, plusieurs traitements sont préconisés selon la maladie présentée :

- Le port de certaines protections limite le risque de fractures
- La pose d’un plâtre ou d’une résine pour l’immobilisation du poignet
- Traitement médicamenteux afin de renforcer le tissu osseux
- La chirurgie, selon le type de pathologie. Lorsqu’il s’agit d’une fracture, le chirurgien pose des broches ou des plaques vissées.

Kinessonne propose un grand nombre de produits destinés à la rééducation : charges poignets pour installations de pouliethérapie…et accessoires : affiches « Main et poignet » réalisées sur papier plastifié de haute qualité…



R

Réeducation

La rééducation est une spécialité médicale qui consiste à assurer la récupération des capacités fonctionnelles de patients atteints d’un handicap congénital (handicap présent à la naissance) ou acquis (handicap qui apparait après la naissance, suite à un accident par exemple). Cette spécialité peut être exercée par plusieurs et différents professionnels de la santé : le kinésithérapeute, le physiothérapeute, l’ergothérapeute, l’orthésiste, l’orthophoniste, l’infirmier et aide-soignant, le neuropsychologue.

La kinésithérapie est une spécialité médicale qui s’adresse aux personnes de tous âges, aux sportifs comme aux non-sportifs.

Il existe différents types de rééducation:

- La kinésithérapie du sport : elle va s’intéresser aux pathologies sportives musculaires, tendineuses et articulaires.
 
- La rééducation périnéale : qui consiste à favoriser le tonus musculaire de la région périnéale et pelvienne. Elle va également aider la femme à prendre conscience du rôle que joue le périnée dans son anatomie.
 
- La rééducation respiratoire : elle porte sur l’ensemble des techniques de rééducation permettant une amélioration de la respiration du patient.
 
- La rééducation cardio-vasculaire : elle s’effectue suite à un problème de santé cardiaque. Afin d’éviter tout risque de récidive, le kinésithérapeute propose des exercices de gymnastique et respiratoires.
 
La rééducation vestibulaire : le kiné va utiliser l’interaction entre l’organe de l’équilibre appelé labyrinthe et l’œil. La kinésithérapie vestibulaire est destinée aux personnes souffrant de vertiges, mal de transports, déséquilibre…
 
- La rééducation maxillo-faciale : elle traite les dysfonctions de la déglutition, de la mâchoire, de la face et de la tête.
 
- La rééducation pédiatrique : prend en charge les maladies avec des handicaps locomoteurs neurologiques et respiratoires de l’enfant mais aussi les déformations de la colonne vertébrales, la cage thoracique.
 
- La rééducation gérontologique : elle concerne les personnes âgées qui présentent un risque de chute. L’objectif va être d’améliorer leur équilibre, la perception de leur corps et de leurs mouvements.

- La rééducation pour les troubles du langage : concerne les personnes atteintes d’aphasie, dysarthrie, apraxie verbale.

Spécialiste du matériel de kinésithérapie, Kinessonne propose un large choix de produits pour la rééducation :

> Mobilier de rééducation : la priorité pour tout praticien est de bien équiper son cabinet médical. Tables d’inversion, barres parallèles, pouliethérapie, espaliers pour une rééducation simple et efficace.

> Rééducation des membres supérieurs : tubing, rééducation de la main et Powerweb, plateaux canadiens, medecine Ball, haltères, matériel d’ergothérapie, bandes d'exercice, trampolines, balles et œufs à malaxer, nattes et tapis de sol.

> Rééducation aquatique : aquafins Thera-Band, aquarunner Jointec, bracelets de piscine lestés Aqua Band, fauteuil roulant immergeable, pédalo de piscine - Pedoroll Aqua, vélo de piscine Aqua Sprint, vélo de piscine Optima Lady, kickroller, vélo elliptique Jointec mano pro…

> Rééducation respiratoire : powerbreathe plus, bocal et couvercle pour aspirateur ASPEED Pro, Spiromètre Cliniflo, oxymètre PC-60E avec connectique multi-capteurs, capteur pédiatrique silicone pour oxymètre PC-60E, embouts Safe T Way adulte…

> Contrôle et mesures : dynamomètre de Collin, dynamomètre à poignée digital - 2 modèles, miroir orthopédique quadrillé, impédancemètre Seca Sensa 804, goniomètres en métal, dynamomètre de flexion, plurimètre de Rippstein, hydraulic Gauge, inclinomètre à bulle…

> Rééducation des membres inférieurs : vélos de reeducation, plateaux de Freeman, steppers, pédaliers, attelles, fauteuils, balance PAD / Beam, ergomètres, tapis de marche, rameurs…

> Rééducation périnéale : Pessaire Gyn&Cub, pessaire anneau, sonde périnéale connectée Perifit, cônes vaginaux Kegel 8, pessaire Donut, dilitateurs Vagiwell…

 

Relaxation

La relaxation est une technique thérapeutique qui vise à diminuer le stress que l’on peut ressentir et qui peut affecter nos capacités psychomotrices. Elle permet de retrouver une détente corporelle, la sérénité et un état de bien-être profond. La relaxation a de réels effets bénéfiques sur notre santé. Elle réduit la pression artérielle et régule la fréquence cardiaque, ce qui entraîne une diminution des problèmes d’hypertension et cardiovasculaire. Elle stimule le système immunitaire, le corps est donc beaucoup plus résistant à la maladie ; diminue les crises de spasmophilie et permet une meilleure gestion de l’anxiété et des crises d’angoisse.

Les techniques de relaxation ont, pour la plupart, été créées et mises en pratique par des physiothérapeutes ainsi que des médecins. Le Décret de compétences des Masseurs Kinésithérapeute leur autorise la pratique de la relaxation neuromusculaire et respiratoire. Il existe de multiples techniques de relaxation :

Les massages : cette technique consiste à solliciter les tissus (muscles, tendons, tissus sous-cutanés) du patient grâce à différentes techniques manuelles. Parmi elles, on retrouve la technique de l’effleurage qui consiste en un mouvement circulaire doux effectué avec les paumes de la main. Ce type de massage permet au corps de retrouver son calme. Mais aussi la technique de la pression glissée profonde, du pétrissage, de la percussion, de la friction et de la vibration. Ces massages thérapeutiques visent à soulager les douleurs mais principalement, à améliorer le bien-être du patient.

Le training autogène de Schultz : cette technique de relaxation repose sur l’auto hypnose. Très utilisée par les professionnels de la santé tels que les kinésithérapeutes ou encore les psychomotriciens, elle permet une réduction du stress et des tensions. Cette « auto décontraction » apprend au patient à lâcher prise. Le training autogène de Schultz se décompose en cinq phases : pesanteur, chaleur, organique, cœur, et respiration.

La sophrologie : cette technique s’appuie sur la relaxation (la détente musculaire), la respiration et la visualisation. Cette détente du corps va entraîner une détente de l’esprit. Le système immunitaire s’améliore, les troubles du sommeil diminuent et la sensation de bienêtre s’accroît. Cette méthode de relaxation est utilisée par les kinésithérapeutes dans la gestion de la douleur. La sophrologie est très efficace dans la prise en charge des douleurs chroniques telles que les lombalgies.

La méthode Vittoz : cet outil de relaxation s’appuie sur le contrôle cérébral. Cette rééducation psychosensorielle implique la répétition d’exercices pour une appropriation progressive. A travers la relaxation, la méthode Vittoz permet de diminuer le stress, améliore les troubles de la concentration, apaise les angoisses, élimine les causes de l’insomnie.

La respiration : les exercices de respiration permettent une meilleure gestion des tensions et des émotions. Ces exercices de relaxation améliorent les symptômes respiratoires du patient.


Le kinésithérapeute va pratiquer le massage thérapeutique à l’aide de produits massant tels que l’huile, le talc, la crème, ou gel de massage. Kinessonne propose toutes sortes de produits de massage :

- Crème de massage : à l’Arnica d’Edicafarm, crème de massage Harpagophytum d’Edicafarm, Sedadol crème réfrigérante, gel apaisant Trigidol des laboratoires Phytomerdica…

- Huile de massage : huile de massage relaxante aux agrumes, huile sèche chauffante des laboratoires Phytomerdica, huile sèche camphrée, huile de massage neutre de Medicafarm, huile de massage à l’arnica…

- Lait de massage : lait décontractant Relaxeol des laboratoires Phytomerdica, lait rafraichissant Fitoleol …

- Baume de massage : argile cryo, baume aux extraits d’arnica d’Etoile médicale, baume chauffant Eona pot, baume Balma-K aux huiles essentielles, baume du tigre, baume Camphré de Kinecure…

- Gel de massage : arnicadol, gel de soin rhuma-K Harpagophytum chaleur, gel minceur brûle-graisses Thermo actif, Fisiocreme massage…

- Huiles essentielles : spray purifiant bio aux huiles essentielles, huiles essentielles Eona Bio…

Kinessonne a sélectionné pour ses clients le meilleur des produits de massage bio à base de silicium organique des plus grandes marques telles que Green For Health. Naturellement contenu dans l’organisme, le silicium organique diminue chez l’homme avec le vieillissement. La crème de massage au silicium organique, destinée au massage du visage et du corps, a des propriétés actives sur les tissus conjonctifs (traitements quotidiens, massages longs ou courts).

Kinessonne propose également toute une gamme d’appareils de massage tels que : le matelas de massage Shiatsu MCN de Medisana, l’appareil de massage ITM de Medisana, appareil de massage de la nuqye MNT de Medisana, appareil de massage HM 855Anti cellulite AX 855…

 



T

Tecarthérapie

La Tecarthérapie – appelée également diathermie par radiofréquence, hyperthermie de contact ou encore diathermie de contact – est une technique utilisée par les kinésithérapeutes, ostéopathes et médecins du sport. La TECAR (Transfert d'Energie Capacitive et Résistive) est une pratique médicale qui permet de stimuler les mécanismes naturels d’autoréparation du corps humain afin de favoriser la réhabilitation rapide des fonctions musculaires et articulaires.

La Tecarthérapie consiste à générer des radiofréquences à ondes longues dans le spectre des hautes fréquences, transmis au corps humain par le biais d’accessoires de contact mobiles ou fixes. Le spectre de longueurs d’onde thérapeutiques va de 300 KHz à 1.2 MHz. Contrairement à l’électrothérapie, La Tecarthérapie ne provoque pas de contractions musculaires.

Cette technique repose sur deux types de transfert d’énergie : 

Le couplage capacitif, qui produit une résonance supérieure dans les tissus avec la plus grande présence d'eau dans le corps humain. 

Le couplage résistif, qui génère une résonance sur les tissus dépourvus d’eau.

La Tecarthérapie est bénéfique dans plusieurs domaines:

La rééducation : traiter les douleurs dorsales, les cervicalgies ; les pathologies aigües et chroniques ; l’amélioration de la mobilité ; accélérateur physiologique ; rhumatologie ; traumatologie ; drainage lymphatique.

Le sport : soulage les douleurs ; préparation à une compétition ; défatiguant post-course ; prévention des blessures ; accélérer la récupération physique ; éliminer les œdèmes ; favoriser le remodelage des structures cellulaires ; traumatologie.

Bien-être : traitement post-chirurgical des lymphœdèmes ; éliminer la graisse ; cellulite fibreuse et adipeuse ; drainage lymphatique ; remodelage du corps.

La Tecarthérapie va avoir plusieurs effets bénéfiques pour le corps : antalgique, décontracturant, anti-inflammatoire, anti-œdémateux.

Une séance de Tecarthérapie s’effectue au moyen d’une machine spéciale. Elle va permettre de stimuler les mécanismes naturels d’auto-réparation du corps humain. Elle s’appuie sur le concept d’électrophysiologie.

Le kinésithérapeute va poser une électrode sur le corps du patient ainsi qu’une deuxième sur la zone à traiter. Une sensation de chaleur va se répandre sur la zone traitée et un effet antalgique quasi immédiat va être ressenti par le patient.

Cette technique est indolore. Tout le monde peut bénéficier de cette technologie à l’exception de certains cas :

> les enfants
> les personnes qui portent un pacemaker ou un implant électronique
> les personnes présentant des problèmes de thrombose
> les femmes enceintes
> sur une cicatrice récentesi le patient souffre d’une paresthésie dans la zone à traiter 

Kinessone propose un grand nombre de produits destinés à la Tecarthérapie :

Diacare 7000 de la marque Globus : cette machine est la plus complète dans la gamme des machines de diathermie. Elle offre la possibilité de travailler en mode capacitif et résistif pour le traitement de la douleur et des pathologies chroniques et aiguës du système ostéo-articulaire et musculaire.
Diacare 5000, de la marque Globus : elle fonctionne en mode capacitif et résistif pour traiter les pathologies chroniques et aiguës du système ostéo-articulaire et musculaire. Elle regroupe toute la qualité de la técarthérapie Globus.
Filtres pour lymphaTouch
LymphaTouch générateur : c’est un dispositif basé sur la pression négative et les vibrations mécaniques.


 


U

Ultrasonothérapie

Principes de l'ultrasonothérapie : choisir son appareil à ultrasons

Grand classique des cabinets de kinésithérapie, les appareils à ultrasons couvrent un large panel de pathologies. L'ultrasonothérapie a une efficacité prouvée et reconnue notamment pour les pathologies musculaires et tendineuses. Nous allons dans cet article développer les principes de fonctionnement des appareils à ultrasons ; voire les indications de l'ultrasonothérapie et vous donner tous les conseils pour bien choisir son appareil à ultrasons.

Grande efficacité des traitements, l'ultrasonothérapie est une technique très appréciée par le corps médical. Sa simplicité d'utilisation ainsi que le large spectre de pathologies traitées par l'ultasonothérapie a démocratisé l'utilisation et le perfectionnement des appareils à ultrasons.
Découvrez tous nos conseils pour choisir son appareil à ultrasons.

1 / principes de fonctionnement de l'ultrasonothérapie
2 / Objectifs thérapeutiques de l'ultrasonothérapie
3 / L'appareil à ultrasons
4 / Réglages de l'appareil à ultrasons
5 / Comment choisir son appareil à ultrasons ?
6 / En savoir plus sur les ultrasons
7 / Contre-indications pour l'ultrasonothérapie
8 / Les appareils que nous conseillons

1 / principes de fonctionnement de l'ultrasonothérapie :

L'utilisation d'ultrasons consiste à amener en un endroit précis du corps des vibrations capables d'engendrer un effet mécanique et/ou thermique.

Effet mécanique de l'ultrasonothérapie : sous l'effet des vibrations, les molécules des zones traversées par ces vibrations vont s'écarter de leur position d'équilibre, entraînant des micro-massages, des micro-coupures et des micro-dislocations de tissus. Cet effet est cherché entre autres pour assouplir les zones fibreuses et en cas de contractures musculaires…
Effet thermique de l'ultrasonothérapie : sous l'effet des vibrations, les molécules des zones traversées par ces vibrations entrent en frottement, libérant ainsi un effet de chaleur. Cet effet est recherché pour améliorer les échanges intra-cellulaires : phénomène de cavitation qui consiste à transformer un milieu liquide en milieu gazeux. L'effet thermique du traitement par ultrasons favorise donc les échanges pour un effet drainant, et une amélioration des échanges métaboliques.

2 / Objectifs thérapeutiques de l'ultrasonothérapie :

Les appareils à ultrasons ont une action antalgique sur les points douloureux (musculaire, articulaire, névralgique, épidermique…).
Les appareils à ultrasons ont une action fibrolytique ou défibrosante.
Les appareils à ultrasons ont une action décontracturante.
Les appareils à ultrasons ont une action anti-inflammatoire (par amélioration de la circulation).
Un appareil à ultrasons peut aussi être utilisé en esthétique pour le traitement de la cellulite par exemple.
Un appareil à ultrasons permet de favoriser la diffusion de substances thérapeutiques à travers la peau par sonophorèse (ou phonophorèse).
Parmi les principales pathologies traitées par l'ultrasonothérapie, on retrouve : les hématomes, claquages, tendinites, arthroses, cicatrisations, zonas, adhérences, hémiplégies, maladie de Reynaud (rigidité interne de l'épaule), syndrome de Dupuytren (rigidité intérieure de la main).

3 / L'appareil à ultrasons :

Un appareil à ultrasons se compose d'un générateur à ultrasons ; un ordinateur (écran + clavier) afin de régler les programmes d'ultrasonothérapie ; une tête à ultrasons reliée à l'appareil à ultrasons par un câble.

4 / Réglages de L'appareil à ultrasons :

Les paramètres d'application de l'ultrasonothérapie sont les suivants : mode de fréquence (continu ou pulsé) ; fréquence ; puissance ; diamètre de la tête à ultrasons et durée du traitement.

Mode continu ou mode pulsé :

Lorsque l'appareil à ultrasons est réglé en mode continu, les ultrasons sont débités de façon constante par la tête à ultrasons dans le temps et dans les paramètres. Ce mode est utilisé en vue d'obtenir un effet essentiellement thermique.
Lorsque l'appareil à ultrasons est réglé en mode pulsé, les ultrasons sont débités de façon fractionnée dans le temps (réduction énergétique : les tissus n'entrant en vibration que par intermittence, ceux-ci refroidissent entre chaque séquence de vibrations et le patient ne risque ainsi aucune brûlure). Ce mode est utilisé pour supprimer l'effet thermique et ne conserve que l'effet mécanique de l'ultrasonothérapie. En mode pulsé, l'envoi de la pulsation est compté comme suit :

10%
20%
50%

Il s'agit du pourcentage du temps de vibration sur une seconde (exemple à 10%, la tête à ultrasons diffusera des ondes pendant 1/10ème de seconde).

Fréquence : Les appareils à ultrasons proposent deux fréquences, 1MHz ou 3 MHz.

La fréquence de 1MHz est utilisée pour le traitement des zones profondes (environ 5 cm) par ultrasonothérapie.
La fréquence de 3 MHz est utilisée pour le traitement des zones superficielles (environ 1,5 cm) par ultrasonothérapie.

Sur certains appareils, il est possible de changer de fréquence en cours de séance sans sortir d'un programme (exemple : la gamme Chattanooga Ultrasons Intelect Mobile).

Puissance :

La puissance en ultrasonothérapie est exprimée en W/cm². Si le milieu est très adipeux (exemple : cuisse), il faut une puissance supérieure à 1,2 W/cm². Si le milieu est peu adipeux (exemple : doigt), une puissance inférieure à 1,2 W/cm² est suffisante.

Tête à ultrasons :

La tête à ultrasons est la partie de l'appareil à ultrasons qui est en contact avec la peau. Le diamètre moyen est d'environ 50 mm. Certains fabricants proposent des têtes en option (1 cm, 2 cm ou 10 cm). L'application de la tête peut se faire en point fixe (ganglion, entorse) ou en massage (zone). L'application de la tête doit se faire en utilisant du gel ultrason ou en milieu aquatique (transmission US) : en effet, il y a une perdition de son s'il n'y a pas contact maximum entre la tête à ultrasons et la peau du patient.


Durée du traitement :

La durée moyenne d'un traitement est de 10 à 15 minutes et doit être inférieure à 30 minutes (danger thermique possible si on dépasse cette limite). Une série de 10 à 12 séances ne doit pas être dépassée.

 5 / Comment choisir son appareil à ultrasons :

Pour une utilisation professionnelle de votre appareil à ultrasons, il est plus que fortement conseillé de s'équiper d'un appareil proposant les deux modes pulsé et continu. Certains appareils à ultrasons hauts-de gamme permettent de passer d'un mode à l'autre sans changer de programme.
L'appareil doit proposer les 2 fréquences : 1MHz et 3MHz pour une utilisation professionnelle.
La tête à ultrason doit être interchangeable afin de pouvoir traiter des zones plus ou moins larges. La tête à ultrasons doit être étanche.
Certains appareils à ultrasons proposent un calibrage automatique de la tête à ultrasons : au cours du changement de tête, l'appareil à ultrasons calibre automatiquement celle-ci. Pour une utilisation régulière de votre appareil à ultrasons, il est préférable de choisir un appareil disposant d'une forte puissance : les traitements seront ainsi plus courts et votre appareil plus performant.
Certaines option telles que le contrôle de contact peuvent être utiles : cela permet de vérifier que la transmission des ondes se fait de façon optimale.
Certains appareils combinés permettent d'associer, par exemple, un traitement d'ultrasonothérapie et un traitement d'électrothérapie.

6 / En savoir plus sur les ultrasons :

Un son est une vibration mécanique. Créer un son, c'est créer une perturbation qui va se propager comme les ondes à la surface de l'eau. Cette perturbation va alors produire sur son passage un changement des propriétés physiques des éléments rencontrés.
Les ultrasons sont des vibrations mécaniques de même nature que le son « audible » mais qui possèdent une fréquence beaucoup plus élevée (l'oreille humaine perçoit les sons de 16 Hz à 20 MHz). L'ultrasonothérapie consiste donc à traiter diverses pathologies par l'application d'ultrasons sur les zones concernées.


7 / Contre-indications pour l'ultrasonothérapie :

Un traitement par ultrasonothérapie ne doit pas être appliqué en cas de :

- affections cancérigènes
- lésions tuberculeuses évolutives
- greffes récentes.
- début de grossesse (utérus gravide).
- réflexes émoussés
- faible sensibilité à la chaleur
- près du cerveau, de la moelle épinière.
- Femmes enceintes
- A proximité des organes reproducteurs



Appareils conseillés :

-l'Intelect Mobile de la marque Chattanooga pour le modèle  Stim + Ultrasons
-La version basique de l'Intelect Mobile de la marque Chattanooga
-l'Intelect Neo, un instrument polyvalent